Historique

1930 À 1980

1930- Premiers guides touristiques connus à Montréal. La formation est offerte à l’Université de Montréal.

1960- La Ville de Montréal adopte le règlement 6501 sur la profession de guide touristique.

expo

1967- Les guides touristiques de Montréal participent à l’Expo 67. Un grand nombre de guides sont chauffeurs d’autobus et offrent des visites guidées.

1975- Le 19 novembre, l’Association Provinciale des Guides Touristiques Inc. (APGT) obtient à Québec ses lettres patentes.

mtl

1976- L’APGT devient officiellement un organisme à but non lucratif. Les guides touristiques participent aux activités d’accueil et de guidage lors des Jeux olympiques de Montréal.

Les autocars de voyageurs en provenance de l’extérieure de Montréal devaient obligatoirement faire monter tous leurs passagers dans un autocar de Murray Hill pour un tour de ville conduit par un chauffeur-guide.

1980 -1990

1981-  Le 25 novembre, l’APGT se restructure et devient pleinement opérationnelle. L’Association prend désormais un virage professionnel.

Le siège social sera le Centre d’études en tourisme sur la rue Saint-Denis.

1982- les règlements généraux de l’Association sont adoptés.

1984- Avec la dérèglementation de l’industrie du transport, les agences ne sont plus tenues d’utiliser les services des transporteurs locaux. Apparaissent alors les services de guides appelés « step-on » ou « guide-pigiste » qui montent à bord d’autocars nolisés en provenance de toute l’Amérique du Nord. Le règlement municipal oblige toujours l’engagement d’un guide local.

1985- L’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) devient le seul établissement d’enseignement reconnu par la loi qui remet une « Attestation de réussite » institutionnelle du cours de Guide touristique de Montréal. Auparavant et après l’Université de Montréal, un cours avait été offert par le service de l’éducation des adultes de la commission des écoles catholiques de Montréal.

L’Association adopte son code d’éthique le 30 janvier 1985.

1991

Une assurance collective aux membres est instaurée;

Pour une rare fois, la Ville de Montréal applique le Règlement 6501 pendant quelques mois, ce qui occasionnera malheureusement des plaintes très rapidement de la part des voyagistes illégaux.

350

1992

L’APGT Montréal participe activement aux célébrations du 350e anniversaire de Montréal;

Pour la première fois depuis la création du cours de guide touristique, les candidats doivent préférablement parler une troisième langue, en plus du français et de l’anglais. Les nouveaux diplômés de cette promotion représentaient donc plusieurs communautés culturelles de Montréal. La formation est désormais d’une durée de 240 heures, la note de passage pour les examens principalement oraux est de 70 % et des intervenants touristiques sont invités à évaluer les finissants lors de l’exercice final.

apgt

Le logo de l’Association est créé par la firme Labyrinthe Design qui révise complètement l’image de l’APGT.

Un vêtement distinctif est également créé pour les membres de l’APGT : de couleur mauve, avec cravates pour les hommes et foulards pour les femmes, sur lequel apparaît le logo de l’APGT.

guide

1993

Création du badge officiel de l’APGT, avec photo, que tous les membres doivent dorénavant porter avec leur permis municipal. Des triangles rouges placés sur le pare-brise indiquent la présence, à bord du véhicule, d’un guide professionnel accrédité;

Le nom de l’Association est modifié, le mot « professionnelle » remplace « provinciale », et les mots « chapitre de Montréal » sont ajoutés : l’Association provinciale des guides touristiques devient l’Association professionnelle des guides touristiques, chapitre de Montréal.

Une conférence de presse est tenue pour dévoiler l’ensemble des nouveaux éléments d’identification des guides touristiques de Montréal et pour faire la promotion de la profession. Une première pochette de presse est créée pour l’occasion.

Signature de la première entente avec les musées et les attraits montréalais afin de permettre l’accès gratuit aux membres de l’APGT avec leur carte de membre de l’année en cours.

hhh

L’APGT devient un partenaire et un commanditaire lors de la tenue à Montréal du congrès de l’American Bus Association Marketplace. Plus de 75 membres de l’APGT se portent volontaires pour la coordination de l’événement, les visites guidées, l’accueil à l’aéroport et les services des kiosques d’hospitalité.

Début de la surveillance annuelle pour vérifier les guides illégaux, faire la promotion de la profession et informer les chauffeurs d’autocars et les guides-accompagnateurs. Cette surveillance est effectuée sur une base volontaire par les membres du Conseil d’administration et permet de tenir des statistiques sur le nombre de guides illégaux à Montréal.

Décision par les élus de la Ville de Montréal d’abolir le règlement municipal sur la profession de guide touristique de Montréal (Règlement 6501);

À regret, l’Association s’entend avec la Ville de Montréal sur les paramètres de la dérèglementation. À cet effet, la Ville accorde un soutien financier de 20 000 $ pour les années 1992 et 1993, afin de permettre à l’APGT et ses membres de s’organiser pour affronter la concurrence.

1994

Réunis en assemblée spéciale, le 7 juin 1994, les membres de l’APGT exigent que le Conseil d’administration retourne à la Ville pour maintenir le Règlement 6501;

Une bataille commence pour maintenir le Règlement 6501. Le Comité exécutif de l’APGT et ses membres se mobilisent pour empêcher l’abolition du règlement municipal;

La vérification des guides illégaux s’intensifie durant la saison 1994;

L’APGT se dote d’une vidéo promotionnelle et d’une nouvelle pochette de presse. Elle intensifie sa visibilité dans l’industrie touristique montréalaise;

Quelques membres de l’APGT collaborent désormais au choix des candidats pour le prochain cours de guide touristique.

À l’automne, l’APGT prépare sa candidature en vue d’obtenir l’organisation du prochain congrès de la World Federation of Tourist Guide Associations – WFTGA;

En novembre, l’APGT et ses membres interviennent lors de la campagne électorale de la Ville de Montréal pour sauver le Règlement 6501. Succès ! Le nouveau maire de Montréal, Pierre Bourque, met un terme à la dérèglementation.

1995

En janvier, le président et la vice-présidente participent au 6e congrès de la WFTGA à Singapour. Montréal représente le Canada pour la première fois en tant que délégué. L’APGT Montréal présente sa candidature en concurrence avec la région du Tyrol, en Autriche, la ville de Washington aux États-Unis et la ville de Thessalonique en Grèce. Lors du dernier jour du congrès, on annonce que Montréal sera la ville hôtesse du 7e congrès de la WFTGA, en janvier 1997;

Montréal participe pour la première fois à la Journée internationale des guides touristiques, le 21 février. À cette occasion, l’hôtel officiel du congrès, le Reine Elizabeth, accueille la conférence de presse pour l’annonce du congrès de 1997 ainsi que le maintien officiel du règlement 6501 de la Ville de Montréal. Le nouveau Conseil municipal se voit offrir une visite guidée par les membres de l’APGT ainsi qu’un dîner typiquement montréalais préparé la veille par des volontaires de l’APGT;

Le comité organisateur officiel du 7e congrès de la WFTGA est formé et commence son travail. Le 1er décembre 1995, l’APGT emménage dans son premier bureau officiel, situé au 1001, rue du Square-Dorchester.

L’APGT devient membre de Tourisme Montréal. Seuls des guides de l’Association seront désormais engagés par cet organisme.

1996

Deux représentants de l’APGT se rendent en Crête, en Grèce, pour promouvoir le congrès de Montréal en 1997, lors du congrès de la Federation of European Tourist Guides (FEG);

Durant l’hiver, les premiers pas sont faits pour permettre la création d’une association canadienne des guides touristiques qui pourrait inclure les villes de Toronto, Québec, Vancouver et Ottawa. Toutes ces villes deviennent membres de la WFTGA et confirment qu’elles pourront accueillir les participants du 7e congrès de la WFTGA lors des visites pré- et post-congrès.

1997

1997

Montréal est la ville hôtesse du 7e Congrès international de la World Federation of Tourist Guide Associations (WFTGA), qui réunit des représentants de plus de 26 pays. Ce congrès a été rendu possible grâce à la collaboration des trois paliers de gouvernements, des nombreux guides bénévoles de l’APGT ainsi que des agences réceptives telles que Maestro Plus, JPdL Management, Club Tour SAT et le Casino de Montréal

Du 24 janvier au 2 février, la visite post-congrès a lieu dans l’Ouest canadien;

21 février, Journée internationale des guides touristiques. Tous les partenaires et commanditaires du congrès se voient offrir un visite commentée de Montréal suivie d’un cocktail avec tous les membres;

L’APGT procède de nouveau à une surveillance des guides illégaux;

À l’automne, le comité organisateur du congrès annonce ses résultats financiers : un surplus de 20 000 $. Cet argent devra servir aux fins du Comité marketing pour les cinq prochaines années.

1998

1998

21 février, Journée internationale des guides touristiques : l’APGT offre gracieusement des transferts commentés gratuits entre l’aéroport et le centre-ville. De plus, un cocktail est organisé pour les membres;

Lors de la cérémonie de remise des Grands prix du tourisme québécois, l’APGT reçoit le prix Ulysse d’excellence dans le domaine du tourisme en 1998, pour l’organisation du 7e congrès de la WFTGA.

1999

Le 21 février est officiellement désigné comme la « Journée internationale des guides » par la Ville de Montréal. Les membres de l’APGT invitent les intervenants de l’industrie à des tours de ville de courtoisie suivis de cocktails dans de nouveaux restaurants de la ville;

Des membres de l’APGT se rendent au 8e congrès de la WFTGA à Hong Kong, en Chine.

2000

21 février, Journée internationale des guides touristiques : l’APGT offre une visite guidée au personnel des ventes des hôtels. La visite est accompagnée d’un dîner commandité par le Casino de Montréal. Ces visites se font en anglais et français;

L’APGT participe de nouveau à l’événement de la Journée des musées en mai;

La surveillance et la promotion se poursuivent pour s’assurer que seuls les guides touristiques professionnels, diplômés et avec permis en règle travaillent.

2001

L’APGT célèbre son 25e anniversaire.

Pour la première fois, la formation de guide touristique de l’ITHQ est offerte en anglais et s’adresse en priorité aux personnes qui parlent une troisième langue;

Des membres de l’APGT se rendent au 9e congrès de la WFTGA à Nicosie, à Chypre;

21 février, Journée internationale des guides touristiques : le Comité marketing organise une visite pour les policiers, cadets et préposés au stationnement de Montréal. C’est un grand succès et l’APGT est sollicitée pour offrir ces visites à tous les nouveaux policiers !

2002

Lors de la Journée internationale des guides touristiques du 21 février, l’APGT met en ligne son premier site Web. De plus, de nouveaux vêtements distinctifs rouges viennent renouveler la garde-robe des guides.

2003

Premier atelier donné aux membres sur le statut de travailleur indépendant et de l’assurance responsabilité.

Des membres de l’APGT se rendent au 10e congrès de la WFTGA, à Dunblane, en Écosse.

2005

Des membres de l’APGT se rendent au 11e congrès de la WFTGA, à Melbourne, en Australie.

2007

Des visites guidées à vélo en compagnie de guides certifiés sont offertes pour la première fois de façon régulière aux cyclotouristes séjournant à Montréal. Un petit groupe de membres de l’APGT s’investit dans la création et l’expérimentation de circuits cyclables dans différents quartiers de la ville : Soixante-douze (72) tours à vélo ont eu lieu entre la mi-mai et le début d’octobre.

Des membres de l’APGT se rendent au 12e congrès de la WFTGA, au Caire, en Égypte.

2008

Une première formation sur mesure en encadrement cycliste (milieu urbain) est offerte aux guides-cyclistes montréalais par un formateur accrédité de Vélo Québec.

Présentation d’un second atelier sur le statut de travailleur autonome et la responsabilité civile des guides à Montréal.

Demande d’avis juridique concernant la responsabilité civile des membres de l’APGT et demandes de soumissions auprès de différentes compagnies d’assurance.

2009

Afin de profiter d’un programme d’assurance responsabilité civile offerte aux clubs cyclistes par Vélo Québec, une dizaine de membres de l’APGT souhaitant pratiquer leur métier à vélo fondent le Club VéloGuides Montréal, un OSBL.

Mise à jour du site Web de l’APGT. Lancement d’un nouveau bulletin de nouvelles, Info APGT, qui sera dorénavant accessible en ligne.

Des membres de l’APGT se rendent au 13e congrès de la WFTGA, à Bali, en Indonésie.

2010

Refonte complète du site Web de l’APGT.

2011

Des membres de l’APGT se rendent au 14e congrès de la WFTGA à Tallin, en Estonie.

Un nouveau programme de perfectionnement de l’ITHQ est offert aux membres; quelques intervenants et partenaires de Tourisme Montréal y participent.

Toujours pour contrer les guides illégaux, la vérification de l’identité des guides en service à Montréal est encore une fois mise en œuvre.

L’APGT renouvelle sa suggestion des tarifs payables aux guides afin que les compagnies ajustent leurs tarifs au taux d’inflation en cours.

Afin de pouvoir répondre à la demande de guides parlant mandarin, l’ITHQ offre un cours de plus, réservé aux aspirants-guides asiatiques.

Pour la Journée des guides du 21 février, l’APGT accueille les employés de la ville du secteur mode et design.

En plus de la formation sur mesure en encadrement cycliste, le Club VéloGuides organise pour ses membres, en collaboration avec les Ambulanciers Saint-Jean, une formation en secourisme d’urgence.

Les visites guidées à vélo sont en plein essor à Montréal : près de 400 tours guidés seront confirmés entre la mi-mai et la mi-octobre.

2012

L’APGT souscrit une assurance responsabilité civile pour tous ses membres.

En plus de leur formation en encadrement cycliste et en secourisme d’urgence, tous les guides à vélo doivent être membres de l’APGT pour être protégés par cette assurance.

La formation de guide touristique offerte par l’ITHQ est désormais une attestation d’études collégiales (AEC) reconnue par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie.

Le Conseil d’administration renouvelle sa suggestion de grille tarifaire pour les clients des membres.

L’APGT possède maintenant une page Facebook et un compte Twitter.

2013

Dissolution du Club VéloGuides Montréal et intégration des ses activités de réseautage et de perfectionnement au sein de l’APGT, qui souscrit dorénavant une assurance responsabilité civile incluant la pratique du métier à vélo.

2014

Des membres de l’APGT se rendent au 16e congrès de la WFTGA à Prague, en République tchèque.

2015

Une trentaine de membres de l’APGT sont des guides-cyclistes certifiés ayant suivi une formation d’encadreur et un cours de secourisme d’urgence.

Organisation des premières micro-visites (10) avec les aspirants-guides de l’ITHQ.

2016

Logo_APGT_RVB_150ppi

Nouveau logo

Refonte complète du site Internet, création d’un blogue, ouverture d’un compte Instagram.

Deuxième année des micro-visites (8) avec les aspirants-guides de l’ITHQ.